CAIRH - Roy Hart International Arts Center
Chateau de Malérargues
F-30140 Thoiras +33 466 85 45 98

Kozana Lucca

Metteur en scène, écrivain, peintre et pédagogue franco-argentine, Kozana Lucca est née en 1940 à Cordoba, en Argentine. Décédée à Malérargues le 30 mars 2010. Le parcours de Kozana Lucca est marqué très tôt par son goût pour les voyages. Elle fait des études en cinéma et en architecture à l’Université de Cordoba et les poursuit en 1967 au Canada. Elle travaille dans le cinéma d’animation et la direction d’acteur à l’Office National du film, à Montréal puis à New York. A Porto-Rico, elle côtoie la Krishnamurti Fundation. Krishamurti, dont elle était proche, l’invite à l’école qu’il a fondée à Londres. C’est là qu’elle rencontre dans les années 1970 le Roy Hart Théâtre. Elle se produit comme comédienne dans plusieurs pièces du Roy Hart Théâtre. Elle joue Eurydice sous la direction de Kevin Crawford et Linda Wise. Avec « De vive voix », dirigé par Richard Armstrong, la troupe tourne 4 mois dans 8 pays d’Amérique Latine. Elle participe à des spectacles invités par l’Unesco. En 1974, elle s’installe avec le Roy Hart Théâtre à Malérargues. Peu à peu, son intérêt se tourne davantage vers l’éducation et l’écriture. A partir de 1985, elle se rend chaque année au Mexique et en Argentine, où elle fait travailler des groupes et forme des professeurs de chant. Elle participe à la création de nombreux collectifs et groupes de travail : « Arbres de Vie » avec sa soeur Elena Lucca  (France-Argentine) ; « Cuerpo Sonoro » en 1982 (Córdoba, Argentine) ;  « Magdalana Project » en 1986 (Pays de Galle) ; « Son Voces » (Mexique) ; « Cœurs à chœurs » (France). A partir de 1996, elle enseigne à la Faculté d’Art de l’Université de Tucuman (Argentine), où elle crée avec des professeurs l’Institut interdisciplinaire d’investigation de l’écoute et voix humaine (IIIEVHu). Elle collabore avec des compagnies théâtrales : « Bataclown » (France), « Mar sala », « La Mixine » (Espagne). En 2004, elle part un an pour un tour du Monde : Bali, Canada, Mexique, Chili, Argentine, Pôle Sud, Nouvelle Zélande, Australie, Indonésie, Singapour… au cours duquel elle écrit  Glyfos : voix tracées sur le sable. Elle rédige de nombreux articles et livres. Ses thèmes de prédilection sont le rapport entre la voix et la couleur, et l’écologie. Elle met en scène des performances en Europe de l’Ouest, en Scandinavie et en Amériques sur le thème de l’écologie. Comme plasticiennne, ses sculptures environnementales lui valent plusieurs reconnaissances internationales. Elle créé une spécialité « Voix sous l’eau », développée à partir de sa propre reconstruction après un accident de voiture. Elle publie des articles dans la Revue de musicothérapie française. Glissand’eau, écoute et voix sous l’eau est publié en 2011. Jusqu’au bout de sa vie, Kozana Lucca regorgeait de projets. Elle avait prévu de créer un spectacle de chansons en rapport à l’écologie pour fêter ses 70 ans en mars 2010… Voici comment, en février 2010, Kozana Lucca parlait de son enseignement : « J’aborde la voix en rapport à l’écologie. Eco, c’est l’extérieur, c’est ce qui nous environne.  A partir de l’écologie acoustique, j’aborde trois dimensions : l’écologie humaine, la façon dont l’individu s’écoute ;  l’écologie sociale, la façon dont il écoute l’autre ; enfin l’écologie environnementale, la façon dont il écoute ce qui l’entoure. L’individu n’est pas le centre du monde, c’est la vie qui est au centre du monde. Il faut passer de l’égocentrisme à l’écocentrisme. »  Bibliographie : « Madame Chevelure » Ed. Arbres de vie, 1988 ; « Glissand’eau, écoute et voix sous l’eau » Ed. Souffle d’Or, 2011 Liens / links Conférence d’Elena et Kozana Lucca sur « Voix, mouvement et nature » (en espagnol): Interview de Kozana Lucca par Myriam Andréoletti, « La voie du rire : entre chamans et clowns »: Article de Kozana Lucca sur la stimulation sonore des prématurés : « Faire rentrer l’humain dans la vibration de l’Univers » Article de Kozana Lucca : « La voz es un reflejo del alma que hay que saber usar en las artes »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn