CAIRH - Roy Hart International Arts Center
Chateau de Malérargues
F-30140 Thoiras +33 466 85 45 98

Conseil d'administration

Ian Magilton (Président)

ws_ianmagilton

Membre fondateur, venu de Londres à Malérargues en 1974. Il travaille comme acteur et producteur de théâtre en Norvège et au Centre artistique international Roy Hart dont il est président depuis 2009 . « La tâche du CAIRH est de rassembler et de promouvoir de manière professionnelle et démocratique toutes les voix uniques du patrimoine « Roy Hart », tout en conservant la profondeur éthique de la vision de Wolfsohn et Hart ».

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Marie-José Torrero (trésorière)

ws_mariejose

D’origine espagnole, née à Valencia en 1955, j’ai découvert le travail du CAIRH et Malérargues en 1995 où je reviens très régulièrement pour travailler, entre autres, avec Jonathan Hart-Makwaia et Rosemary Quinn.
Je fais partie du projet « Muttersprachen langues maternelles », pièce à 15 voix mise en scène par Agnes Pollner et Ralf Peters, créée en 2009 au Théâtre de l’Orangerie à Cologne.
Je vis en France dans une ville de la banlieue ouest de Paris où je suis responsable du service scolaire de la Ville.
J’ai été élue au Conseil d’Administration en août 2010.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Jonathan Hart-Makwaia

ws_jonathanhart_2

Jonathan Hart Makwaia est le fils de Dorothy Hart et le fils adoptif de Roy Hart. Il a été témoin des multiples phases de l’évolution du travail vocal, depuis les dernières années d’Alfred Wolfsohn jusqu’à aujourd’hui. Il a tenu une place centrale dans l’histoire du Roy Hart Théâtre en tant qu’interprète, compositeur et professeur. Aujourd’hui encore, Jonathan Hart Makwaia fait en sorte que ce travail se développe et touche de nouvelles générations.

Photo: © Hanna Lippmann

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Annie Girard

AnnieGirard2013fev
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Agnès Dumouchel

Bourdeaux 1 300

Agnès Dumouchel, agrégée de Lettres Modernes, lectrice à l’Université de Moscou, a découvert le Roy Hart Théâtre à Malérargues en 1976 dans l’un des tous premiers stages organisés par le groupe à Malérargues. Passionnée par le travail du Roy Hart Théâtre qui mêlait voix et corps, intérieur et extérieur, conscient et inconscient, psyché et émotions, elle rejoint le groupe deux ans plus tard et devient professeur de voix et comédienne.
A partir de 1990, elle s’installe dans les hautes alpes. Elle enseigne la voix et crée des spectacles de conte.
Elle a été élue au CA en 2012. Elle édite pour les membres actifs et associés un bulletin trimestriel de liaison : « Les échos du CAIRH”.
Plus d’infos sur le site www.agnes-dumouchel.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Delphine Sagar

Image091

« Un grand cri se glisse avec obstination à travers les interstices de mon être, ce refus de ne vivre que par le paraître. Il ne demande qu’à jaillir. Ce cri me ferait le plus grand bien »
Voilà ce que j’écrivais dans mon carnet il y a 20 ans. Et voilà qu’un an plus tard, en 1994, par un entrelacs de chemins qu’on appelle le destin, je découvre le Roy Hart Théâtre. Et je découvre en moi un être chantant, un être joyeux que rien ni personne ne peut empêcher de résonner. Ce petit oiseau de toutes les couleurs est venu se percher sur mon épaule pour ne plus jamais me quitter, et pour me souffler un jour il y a 18 ans que la vie vaut la peine d’être vécue, que l’art musique est une respiration.
Orthophoniste de formation, j’ai navigué entre ce travail, le théâtre amateur à la fac, le café théâtre à Paris et à l’académie internationale d’été de Wallonie en Belgique, puis le chant dans plusieurs chorales à Montpellier et divers petits groupes à deux, trois et cinq voix. Après avoir vécu au Roy Hart dans les Cévennes pendant trois ans, et travaillé avec plusieurs professeurs,j’ai donné un récital de chansons à Malérargues en 2000, accompagnée et dirigée par Jonathan Hart Makwaia et Rosemary Quinn, mes professeurs de toujours.
Par un retour juste de ces 18 années, je me retrouve à apporter aujourd’hui ma pierre à ce bel édifice.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn