CAIRH - Roy Hart International Arts Center
Chateau de Malérargues
F-30140 Thoiras +33 466 85 45 98

Saison 2013/2014

La programmation des stages pour l’année 2014 sera mise en ligne fin Novembre 2013.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Téléphone

Pendant la saison estivale (de mi-juin à mi-septembre), Malérargues dispose d’un point phone (0033 + 4 66 85 25 68). En-dehors de cette période, il faut aller à Lasalle pour trouver un téléphone public (cartes téléphoniques en vente à La Poste et au bureau de tabac de Lasalle). Les téléphones portables ne passent pas sur le site, sauf ceux qui utilisent le réseau Orange. Le téléphone du bureau ne peut être utilisé par les stagiaires qu’en cas d’urgence.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Chambres d’hôtes et appartements

lasalle

La Salindre » à Soudorgues (à 8 km du Centre) – Tansen R. MUNDT & Maria BERNHOLD  Tél. (+33) 4 66 85 23 51 ou http://www.lasalindre.eu

Centre équestre de Vabres / Gîtes Ruraux (à 4 km du Centre) Odilon JEMMA Tél. (+33) 4 66 85 28 77 ou http://www.chevabres.com

« Le Mas de Prades » (à 2 km du Centre)  Patrick & Sophie AUVRAY Tél. (+33) 4 66 85 09 00 / (+33) 6 20 72 28 31  ( 5 chambres – belles prestations avec piscine)

« Longitude » à Soudorgues (à 8 km du Centre)  - Xavier HOREL  Tél. (+33) 4 66 85 07 89 / e-mail ou http://www.gite-longitude.com    Structure de 9 chambres (à partir de 21 €) et gîte d’étape (capacité max : 27 personnes pour 9 chambres à partir de 21 € la nuit avec petit déjeuner). Possibilité de table d’hôtes le soir sur réservation.

« Les Jardins de Valaurie » à Anduze (à 12 km) Tél. (+33) 4 66 61 62 85

Gîte rural à Calviac (à 3 km) Mr SOULIER Jacques Tél : (+33) 4 66 85 12 48 / 06 77 79 59 11 ou e-mail

Chambres d’hôtes et Gîte d’étape à Colognac (à 10 km) – Mme Anne CHARTREUX -FAYET Tél : (+33) 4 66 85 28 84 ou e-mail    site : http://gitescolognac-cevennes.fr

D’autres gîtes sont disponibles sur le site des Gîtes de France (cf : Gîte rural à Lasalle)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Internet

Malérargues dispose d’une connexion internet wifi, que vous pouvez utiliser gratuitement pendant votre séjour.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Hébergement à Malérargues

Shared Bedrrom Gite 2 © Samuel Tornquist


Les stagiaires sont logés dans des chambres à plusieurs, simples mais confortables, avec deux, trois ou quatre lits, sanitaires et deux cuisines équipées. Nous n’avons pas de chambre individuelle. Les draps et couvertures sont fournis.

Merci de remplir le formulaire d’enregistrement (joint à celui du stage) et d’inclure un chèque de 30 euros comme dépôt de garantie (voir les photos des gîtes dans « Visite en images »)

Prix : 20 euros par nuit, 25 euros avec chauffage.

Merci de noter :
1) Nous ne faisons pas les réservations pour les gîtes extérieurs.
2) Nous n’avons pas de chambre pour une seule personne.

Pour des résidences et des séjours plus longs, il est possible de louer des appartements dans le château (pensez à réserver très en avance, surtout pour la période estivale).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Langues d’expression

On parle l’anglais et le français à Malérargues, un peu d’italien, d’espagnol et d’allemand.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Marie-Paule Marthe

ws_mpmarthe

Marie-Paule Marthe est comédienne, chanteuse et professeur. Elle a tourné avec le Roy Hart Theatre et d’autres compagnies françaises en Europe. Elle dirige des stages et donne des cours individuels dans ses spécialités : la voix (parlée et chantée), le mouvement et la direction d’acteur, en Europe, aux Etats-Unis et au Canada. Aux Etats-Unis, elle travaille dans le Connecticut et le Massachussetts.

Elle est professeur au Centre Artistique International Roy Hart, Malérargues, France. Avant de travailler avec le Roy Hart Theatre en 1979, Marie-Paule a vécu en Angleterre, aux Etats-Unis, et en Espagne où elle a enseigné le Français et étudié la danse contemporaine et le mouvement. Elle parle couramment français et anglais, et peut parler et chanter en allemand, italien, et espagnol.

 Elle a travaillé avec de nombreux comédiens, danseurs, chanteurs, musiciens, conteurs et artistes de cirque dans des centres nationaux et diverses institutions en France et en Europe. Son enseignement est aussi ouvert aux amateurs qui souhaitent développer leur talent dans les domaines de la voix, du mouvement et du jeu.

 Sa pédagogie intègre des techniques diverses, du Roy Hart Theatre, à la physiologie et l’anatomie de la voix, au Bel Canto, à la chanson populaire, au mouvement et à la danse. Un de ses mots-clés est le plaisir, qui peut être moteur de l’émotion vitale, de l’imagination et de l’authenticité.

 Elle aime aussi chanter a cappella et dire des textes dans diverses langues, en prenant plaisir à allier liberté et précision. Elle prépare un solo a cappella « La Musique d’Orphée », inspiré du manuscrit « Orphée ou la Voie vers un Masque » d’Alfred Wolfsohn, qu’elle traduit en français.

 Quelques personnes-clés avec qui elle a travaillé, et qui l’ont influencée :  

Barrie Coghlan, Elizabeth Mayer, Marita Günther et Robert Harvey, artistes et professeurs, membres fondateurs du Roy Hart Theatre ; Françoise et Dominique Dupuy, danseurs, chorégraphes, maîtres et chercheurs en danse et en mouvement; Charles Boer, Professeur Émérite en mythologie, écrivain et traducteur; James Hillman, psychanalyste et écrivain;  Roberto Caverni, chanteur et Maestro (Bel Canto); Benoît Amy de la Bretèque, médecin phoniatre, chanteur et musicien ; Ida Kelarova, chanteuse tchèque, musicienne et compositrice (chants et musiques tzigannes); Giovanna Marini, chanteuse italienne, compositrice et chercheuse en ethnomusicologie; Claude Espinassier, praticien Feldenkreis; Sophie Daull, comédienne et directrice d’acteur. Contact: e-mail

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Nouvelle saison, nouveau site web

La nouvelle saison a commencé en avril 2011 avec de nouveaux projets, de nouveaux planchers dans les studios, quelques nouveaux lits dans les gîtes, un nouveau site web, une nouvelle génération d’enseignants et surtout une nouvelle direction.

Un tout nouveau site web : Grâce à l’ingéniosité, au travail acharné et à la générosité de nombreux membres, le voici ! Plus rapide, plus logique et plus facile à utiliser, il offre de nombreuses nouveautés et fonctionnalités. Faites-en le tour, profitez-en, et faites-nous part de vos suggestions pour que nous puissions encore l’améliorer !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Journal AfghanMarianne Le Tron, 2010

Kabul

Suite au contact que Carol Mendelsohn a établi avec Rhine Skanes au Théâtre de Bergen en Norvège, j’ai découvert que depuis 7 ans une équipe d’acteurs de cette scène nationale accompagne la reconstruction du Théâtre de Kaboul, bastion de la culture afghane ressuscité des cendres de l’intolérance talibane. Cette équipe a également organisé des stages de formation dans le domaine des arts du spectacle (jeu d’acteur, mise en scène, création de marionnettes, stage de maquillage, etc…) pour permettre autonomie et transmission de l’art théâtral afghan. L’éducation des jeunes générations est aussi au cœur de leur préoccupation. C’est avec quelques-uns d’entre eux que je vais séjourner à Kaboul et mettre en commun nos univers artistiques et humains.

J’ai donc survolé les sauvages chaines montagneuses afghanes fin mars, puis fin juin. En tout, 4 semaines sur cette terre d’Asie avec pour mission : transmission de mon travail de pédagogie de la voix chantée/parlée pour les professeurs et les étudiants du département théâtre de l’Université et accompagnement vocal du travail des acteurs/actrices du Théâtre National de Kaboul en répétition pour la création d’un spectacle pour enfants basé sur un ancien conte russe : « l’oiseau de feu » qui a inspiré des chorégraphies classiques et Stravinski au début du XXème siècle.
Uniforme : Foulard sur les cheveux, manches longues, tunique sur pantalon.

Dès mon arrivée à l’aéroport, on me prend pour une afghane en s’adressant à moi en dari (une des langues parlées dans le pays, notamment dans la région de Kaboul, dari = persan).

Extrait de mes notes :
« Une petite fourmilière semble protéger le Théâtre de Kaboul, le choyer comme un joyau retrouvé. Son directeur Mr Farouk en assure la bonne marche en intelligence avec les aides internationales et par contre se débat dans des luttes locales souterraines. Depuis, Mr Farouk a été « remplacé ».

Mes interventions commencent.
Les afghans que je rencontre sont débordants d’énergies corporelle et vocale et ont une relation au temps et à l’espace avec laquelle il faut composer créativement et activement. Mon audace de femme européenne semble parfois éveiller un peu d’étonnement dans ce groupe d’acteurs (les femmes sont très minoritaires) qui ne reconnaissent pas les codes de travail proposés; mais leur disponibilité ouvre la porte à un langage commun, universel, porté par l’instrument de travail qui nous rassemble – la voix humaine.

La voix franchit lentement les frontières et déleste les humains des limites interculturelles dès qu’on lui délivre le visa de la liberté. Il y a peut-être des différences d’identités génétiques mais les cellules qui constituent notre instrument corporel sont semblables.
Contraste entre la froideur, l’obscurité du lieu due à une électricité épisodique, la poussière envahissante et la chaleur des rencontres que j’y vis ; Expérience de travail qui puise plus dans le fond que dans la forme.

Expérience de vie qui me guide vers des ressources intérieures inexploitées dans mon quotidien trop douillet sans doute ;
« Qui va là ? » en moi dans ces situations différentes ? J’entends mon langage de travail se reformuler autrement, des liens s’éveiller, des correspondances s’éclairer et du sens surgir inopinément.
Je peux toucher de si près une tonalité commune entre l’intérieur et l’extérieur, la tête et le cœur.

Ces notes de voyage me font ressentir rétrospectivement combien cette expérience afghane m’a humainement et créativement pétrie et bouleversée. Le sens de mon travail, de notre travail a surgi sous des éclairages nouveaux.
L’ouverture des potentiels de la voix humaine a pris tout son sens. Tous ces hommes et femmes ont subi les échos de décennies de répression sur toutes formes d’expressions artistiques. Danser, chanter, jouer d’un instrument de musique étaient prohibés. Et bien d’autres faits et gestes d’une vie quotidienne basique, pour les femmes tout spécialement.

« Libérer la voix » au sens propre, entier, l’énergie vitale des sons, du souffle, des gestes. Permettre à l’individualité de se créer un espace propre. Les afghans que je rencontre ont un potentiel d’énergie formidable. Leur répertoire de chansons, inépuisable et cependant très spécifique aux différentes régions / langues /dialectes me procure aussi une passerelle précieuse. Les mélodies sont souvent mélancoliques et les paroles débordantes de romantisme. Sans doute un contre-poids à la réalité sociale qui l’est bien moins. Quand j’écoute les afghans chanter, c’est du plaisir à l’état pur. Il y a de la jubilation dans l’air, les corps, les voix qui sont naturellement résonnantes, riches en harmoniques, comme au Pays Basque.

Je mesure combien dans ce pays où l’état de siège militaire est omniprésent, redonner espace et légitimité à l’art, aux artistes est vital pour la société et les individus. La veille de mon départ de Kaboul en juillet, a eu lieu la création du spectacle, après une « Générale » en présence d’officiels qui ont donné le feu vert pour que le spectacle soit présenté… Sont arrivés des groupes d’enfants en rangs serrés qui ont rempli l’espace de rires, de commentaires, de regards émerveillés. L’émotion des adultes présents était palpable. C’est l’une des premières fois qu’un tel public revenait dans ce lieu. Mr Farouk a écrit dans le programme du spectacle : « Nous espérons que ce spectacle est un bon message pour les nouvelles générations d’Afghans et qu’il les encouragera à lutter pour leur liberté et une meilleure société ». La fin du conte fait appel à la noblesse du cœur, au pardon…

Message d’espoir pour un pays meurtri, en reconstruction laborieuse, où l’art engendre la vie. Ce n’est pas pour rien que Ariane Mnouchkine et bien d’autres artistes du monde de la danse, du théâtre, du chant, du clown sont allés à la rencontre de ces afghans qui n’ont jamais renoncé à la création artistique. Un intervenant Bataclown intervient actuellement à Kaboul dans le cadre d’un autre réseau. Des ponts se sont créés entre cultures et scènes européennes.

La culture afghane est riche en enseignements artistiques et existentiels. Paradoxe de ces afghans qui vivent au jour le jour avec la fatalité au cœur de leur quotidien et vis à vis de leur propre vie et leur formidable élan d’artistes vers l’avenir collectif de leur pays. Un grand remue méninges pour nos regards d’européens sur les priorités de vie, qui redistribue nos préoccupations personnelles et sociétales dans une tonalité d’écologie humaine.

De retour en France, j’ai réalisé que dans mes bagages s’était glissée une étincelle de l’âme de ce pays. Je vous la confie aussi à travers ces quelques notes de voyage d’un « voice teacher ».

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Actualités

La nouvelle saison à Malérargues

Le 22 mars 2012 à 19H30 à Malérargues, Walli Höfinger, professeur Roy Hart et Louise Desbrusses, artiste en résidence, présenteront chacune leur adaptation de I think not, solo chorégraphié par Deborah Hay.

Nous invitons un grand nombre de nos amis et partenaires culturels de la région à se joindre à nous pour la soirée et nous serions ravis si vous pouviez être à nos côtés en cette occasion.

Le samedi 31 mars, nous invitons nos amis, nos partenaires culturels et en particulier nos voisins proches à une journée portes ouvertes de présentation de Malérargues et du programme de la nouvelle saison d’activités du Centre artistique international Roy Hart.

• Il y aura un cocktail et des visites guidées du centre.
• Le groupe de formation de formateurs démarre une de ses sessions de travail la veille de cette date. Nous espérons que cette activité importante à nos yeux pourra être présentée à nos visiteurs.
• Nos artistes/enseignantes Christiane Hommelsheim, Susanne Weins, Edda Hegg et Walli Höfinger qui auront travaillé la semaine précédente sur leur projet de performance «Voicelines » le présenteront à cette occasion.
• De nombreux autres projets artistiques en cours de développement à Malérargues seront également présentés.

 

Le programme des stages pour 2012 est en ligne.

Avec le soutien de la Mairie de Thoiras.
___________________________________________________________________

James Hillman,  grand ami et source d’inspiration pour Malérargues, est décédé chez lui à Thompson, Connecticut le 27 octobre 2011.

Guardian obituary  New York Times obituary  James Hillman and Malérargues

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Campings

wasser1
La Pommeraie (à 2 km) – Tél: (+33) 4 66 85 20 52. Vaste camping avec piscine.
Le Val de la  Salendrinque (à Lasalle, 4 km) – Tél. (+33) 4 66 85 24 57 / fax (+33) 4 66 85 41 50. Agréable camping en bord de rivière et ombragé.
Le Campement (à Calviac, 3 km) - Hébergement en yourtes ! Tél. (+33) 4 66 85 13 58   Email : e-mail
Les Hauts de Labahou, RD907, 30140 Anduze – Tél : (+33) 04 66 61 77 90 / 06 03 93 38 88. Agréable camping familial.
Le Mas de l’Eglise (camping à la ferme) – Corbès – 30140 Anduze -  Tél : (+33) 04 66 61 80 80 (forfait journalier été : 1 personne, 8 € et 2 personnes, 15 €) Borne wifi gratuite.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Restaurants

La cuisine française est à juste titre considérée comme l’une des cinq grandes cuisines du monde. Il y a près de Malérargues plusieurs restaurants où vous pouvez en trouver la preuve – et à des prix raisonnables. Quelques bonnes adresses :

  • « La Grange de Labahou ». Un des meilleurs restaurants à proximité de Malérargues, sur la route d’Anduze. En été, « La Grange » propose de servir les repas dans un agréable jardin de bambous. Réservation conseillée. Tél. (+33) 4 66 61 98 25
  • « Le Riche » (Hôtel-Restaurant). Une cuisine légére et originale. Il est situé dans la ville voisine d’Alès, en face de la gare routière et ferroviaire (à 35 minutes du Centre). Tél. (+33) 4 66 86 00 33 ou www.leriche.fr.
  • L’Auberge « Les 3 Barbus » à Générargues. La nourriture y est excellente et ils ont l’une des meilleures cartes des vins de la région. Vous pouvez utiliser leur piscine si vous y déjeunez en été. Tél. (+33) 4 66 61 72 12 www.aubergeles3barbus.com.
  • « Relais du Fageas » à Soudorgues (à 10 km de Malérargues environ). C’est depuis des années l’un des endroits préférés de nos stagiaires ! Tél. (+33) 4 66 85 43 94
  • « Le Méli Mélo » à Anduze. Cuisine sur place et à emporter. De bonnes spécialités thaïlandaises, espagnoles, marocaines, italiennes et indonésiennes. Le propriétaire parle anglais. Tél. (+33) 4 66 60 89 80
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Autre

Médecins : Irène Lafont de Cazenove à Lasalle (à côté de la poste).  Tél. (+33) 4 66 85 47 75 ; Christian Flaissier (Lasalle) Tél. (+33) 4 66 85 20 98

Dentistes :  Dessombz Didier (Anduze) Tél : (+33) 4 66 61 84 14 ;  Mercier Jean Pierre (Anduze) Tél : (+33) 4 66 61 70 03

Taxi : Lasalle :   Mr Thérond-Flavier Tél : (+33) 4 66 85 21 84

Taxis : Alès : Mr Christian Dunis  TAXI ALES : Tél : (+33) 4 66 52 39 39 ou Mr ENJOLRAS Daniel  Tél : (+33) 06 63 66 63 73

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

ATTESTATION DE TRAVAIL ROY HART THEATREregister

  L’ Attestation générale n’est pas un diplôme mais la reconnaissance d’une quantité de travail effectué avec des enseignants Roy Hart Théâtre. Pour obtenir cette attestation, l’étudiant doit avoir effectué 300 heures de travail en groupe et 30 heures de cours de chant individuel avec un professeur certifié Roy Hart Théâtre. Pour ces 30 heures en individuel, outre les leçons individuelles à proprement parler, des moments en très petits groupes peuvent être comptabilisés (deux ou trois élèves face à un professeur). Les heures de formation avec un professeur Roy Hart Théâtre peuvent être prises en compte quel que soit le pays où elles ont été suivies. Une demande d’Attestation générale doit inclure une liste détaillée des expériences Roy Hart Théâtre vécues par l’élève. Ce récapitulatif contiendra tous les détails utiles : dates, lieux et nom des enseignants ayant dispensé chaque formation.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

GROUPE DE FORMATION DES PROFESSEURSregister

Le CAIRH souhaite vous informer de la création d’un nouveau Groupe de Formation des Professeurs (GFP) destiné à ceux qui sont candidats à un Diplôme de Professeur de Voix Roy Hart Théâtre. Ce programme a commencé en septembre 2011 et il consistera en 6 sessions de formation obligatoires réparties sur une période de deux ans. Ces sessions sont destinées à un groupe fermé de 8 participants environ. Les candidats à cette formation doivent être en possession d’une Attestation générale de travail Roy Hart Théâtre et avoir un mentor. Le groupe sera sélectionné par un panel de professeurs RHT sur la base de :
- l’expérience passée de l’enseignement de voix Roy Hart ;
- une lettre de motivation ;
- la recommandation du mentor.
La formation du GFP sera dirigée par une équipe de 3 professeurs RHT qui, avec l’aide d’autres professeurs RHT, seront responsables de l’enseignement et des sessions d’enseignement supervisé.

Domaines d’étude :
1) Voix, Corps et Présence
a. Ecoute, préparation physique, échauffement
b. Etendue vocale (hauteur et profondeur, timbre, sources physiques du son, personnage, etc)
c. Communication avec un individu et avec un groupe

2) Performance (solo et groupe)
a. Chant
b. Travail du texte
c. Improvisation musicale
d. Voix et mouvement

3) Intégration des compétences professionnelles des étudiants dans le travail de voix RHT

4) Héritage d’Alfred Wolfsohn, de Roy Hart et du Roy Hart Théâtre.

Dates : Chaque période sera de 10 jours (6 heures par jour, avec une demi-journée de repos).
Septembre 2011 : du mardi 13 au jeudi 22
Avril 2012 : du vendredi 30 mars au dimanche de Pâques 8 avril
Juin/juillet 2012 : du samedi 30 juin au lundi 9 juillet
Septembre 2012 : du mardi 11 au vendredi 21
Mars/avril 2013 : du dimanche 24 Mars au mardi 2 Avril
Juillet 2013 : du mardi 2 au jeudi 11
Septembre 2013 : du mardi 10 au jeudi 19
Juin 2014 : 28 Juin au 7 Juillet
Septembre 2014 : 9 au 19 Septembre

Pour chaque stage de 10 jours : 57 heures                
8 participants                  
Prix : 900 euros (plus logement)
Pour plus d’information sur ce nouveau programme GFP, merci de contacter Edda Heeg
Pour plus d’information sur l’Attestation générale de travail Roy Hart Théâtre, voyez ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

DIPLOME DE PROFESSEUR DE VOIX ROY HART THEATREregister

Le Diplôme de professeur de voix Roy Hart Théâtre est destiné à ceux qui veulent acquérir le statut professionnel de Professeur de voix Roy Hart Théâtre. Un engagement important est nécessaire pour acquérir ce diplôme. Le programme de cette formation de formateur prend en compte les compétences existantes et les expériences précédentes des postulants, mais il existe aussi un tronc commun de connaissances que les candidats doivent acquérir. Pour pouvoir s’inscrire à cette formation, il faut avoir obtenu au préalable une Attestation générale de travail Roy Hart Théâtre. Pour de plus amples renseignements ou un formulaire d’inscription, contactez le président du comité de formation des enseignants, Carol Mendelsohn, ou appelez le bureau au +33 4 66 85 45 98.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Alimentation et marchés

Il n’y a pas de commerce à Malérargues. Prévoir un en-cas pour votre premier jour (le camion d’un épicier ambulant passe une fois par semaine dans le Centre, le mercredi vers 12h30 pendant la saison estivale seulement) Intermarché et SuperU sont les supermarchés les plus proches du Centre. Ils sont situés à Anduze. Le petit supermarché Utile à Lasalle offre un excellent service et la famille qui l’exploite est sympathique. Ce magasin ouvert le dimanche matin propose souvent de bons produits locaux. Terroir des Cévennes vend des produits locaux à Thoiras, à environ 5 minutes en voiture de Malérargues. Vous pouvez y acheter de bons fromages, vins, pain, viande, épices, fruits et légumes produits de la région. On y trouve aussi des objets d’art et d’artisanat local. C’est un endroit idéal pour acheter des cadeaux (ouvert le dimanche). La Boucherie Chardenon à Lasalle rôtit ses propres poulets et pratiquement toutes leurs viandes proviennent des fermes environnantes. Diététique au Bien-être à Anduze est un magasin d’aliments naturels. La gestionnaire est une femme sympathique d’origine danoise qui parle plusieurs langues et bien sûr, le danois ! Marché le lundi matin à Lasalle et le jeudi matin à Anduze.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

La Poste

La Poste la plus proche est à Lasalle, à 4 km du Centre.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Temps libre

Il y a de très beaux sentiers pour se promener et randonner autour de Malérargues et au-delà à travers toutes les Cévennes. La baignade est possible en rivière, à quelques kilomètres à peine de notre Centre. La région offre également plusieurs musées et sites historiques. A lui seul, le village de Sauve vaut le détour (vous pourrez y voir la plus ancienne synagogue d’Europe occidentale, mais aussi la « Mer des rochers », un chaos naturel). Si vous aimez les villes qui offrent un riche patrimoine architectural, réservez-vous du temps pour visiter Nîmes et Montpellier. La région abrite des vestiges romains qui sont parmi les mieux conservés d’Europe, dont certains, comme les Arènes de Nîmes, sont encore en usage. La Méditerranée et ses plages sont à moins d’une heure et demie de notre Centre ! Equitation possible à Vabres (à 5 km). Visite des jardins de la Bambouseraie de Prafrance (à 10 km). Petit train à vapeur des Cévennes (parcours St-Jean du gard/Anduze)… Renseignements auprès de l’office de tourisme situé à Lasalle : 04 66 85 27 27 et à celui d’Anduze : 04 66 61 98 17

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Kaya M. Anderson

ws_kayaanderson3

Kaya est actrice, chanteuse et professeur. Elle est l’un des membres fondateurs du Roy Hart Theatre.

Son travail, commencé en 1956 avec Alfred Wofsohn, puis avec son élève et successeur Roy Hart, a comme but d’encourager une plus grande implication de l’âme dans l’art vocal, dans l’expression de soi et dans le rapport avec l’autre.

Kaya enseigne en Europe depuis 1977, en Italie et ailleurs. Elle est héritière d’une immense richesse d’expériences acquises auprès de son maître Alfred Wolfsohn, auprès de Roy Hart et du Roy Hart Theatre. Elle élabore sa méthode en faisant des liens entre le chant, la musique, le Qi Gong, le Tai Chi, le Yoga et la danse.

Elle parle l’anglais, le français, l’italien, l’allemand et l’espagnol.

Voici quelques-uns des rôles de Kaya au théâtre et en concert :

* Lady Macbeth dans »Macbeth » de Shakespeare
* Ariel dans « La Tempête » de Shakespeare
* Une Prêtresse, une Prostitueé et le Choeur dans « L’Economiste », création du Roy Hart Theatre
* Concert « Histoire d’un son » de Maria Escribano
* Concert  » Musique pour Marsyas », création du Roy Hart Theatre
* « Voci d’Albero », création. Une pièce chantée de Kaya Anderson et Albino Bignamini (auteur du texte : Silvia Roncaglia)
* « Canta Kaya »un concert avec sonnets de Shakespeare, direction : Robert Harvey et Kaya Anderson
* Mrs. Knarre et Choeur dans « Fermata », une pièce chantée basée sur les peintures et l’histoire de Charlotte Salomon (une élève de Alfred Wolfsohn) dirigée par Barbara Simonsen, composition musicale de Laila Skovmand.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Roy Hart Theatre voice workshops in France

Image de prévisualisation YouTube
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Wittgenstein et la Soprano

Wittgenstein and the Soprano

Copyright 2010 Ian Magilton et al, all rights reserved

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

29 Sept / 25 Oct 2014 4 Semaines de Formation Vocale IntensiveCarol MENDELSOHN/Saule RYAN/David GOLDSWORTHY/Walli HOEFINGER/Christiane HOMMELSHEINregister

Dirigé par Carol Mendelsohn avec Saule Ryan, David Goldsworthy, Walli Hoefinger et Christiane Hommelshein

Il s’agit d’un programme complet de formation vocale individuelle et en groupe pour les étudiants qui ont déjà acquis une certaine expérience dans le travail vocal Roy Hart ou dans des domaines connexes (théâtre, chant, danse etc). Les étudiants pourront développer la gamme expressive de leur voix et chaque personne découvrira son potentiel vocal unique à travers l’exploration des sons et couleurs archétypaux, l’expression théâtrale (extraits de pièces de Shakespeare, poésie, etc) et l’interprétation créative de chansons. Dans ce stage, nous allons mettre l’accent sur les liens profonds entre le corps, le souffle et l’expression vocale.
Les éléments essentiels du programme sont les suivants : – Echauffement de la voix et du corps – Cours de chant individuels et en groupe – Improvisations en groupe avec le son, le texte et la musique – Interprétation de chansons et de textes.
Le cours débutera le lundi 29 septembre à 10 h et se terminera à 12 h le samedi 25 octobre. Merci d’envoyer par la poste un court CV + photo avec une lettre de motivation en plus du formulaire d’inscription. Pour plus d’informations: e-mail

Prix : 1800 € (avec l’hébergement en gîte sans la nourriture). Nbre d’heures : 100 h

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Pascale Ben

ws_pascaleben1

J’ai rencontré le ROY HART THEATRE à Londres quand j’avais vingt ans et j’ai joué dans cette compagnie d’avant-garde : une merveilleuse aventure !
J’enseigne l’usage de la voix et je chante avec plaisir, accompagnée à l’accordéon, au piano ou à la guitare.

Je me consacre de plus en plus à des recherches sur le rapport de l’être humain à sa santé, sous la forme de classes de mouvement : LA MAISON-CORPS, et d’ateliers d’apprentissage de chansons : VIVE LES CHANSONS POUR LES BIEN-AIMEES !
Je viens de créer avec Olivier Philippson, accordéoniste et guitariste, un nouveau spectacle de chansons : LA RIVIERE DE SOIE, en mars 2011 à Lisbonne.


Contact Pascale Ben
www.lavoixestlibre.fr

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

David Goldsworthy

ws_davidgoldswotthy1

Né à Newcastle Upon Tyne en 1945
Membre du Roy Hart Theatre depuis 1969.

Musique et chanson ont toujours fait parti centrale de ma vie (je chantais du blues et du jazz quand j’étais étudiant). Ma première leçon de voix avec le Roy Hart Theatre à Londres en 1969 m’ a convaincu que la voix était ma vocation. L’utilisation de la voix à travers de toutes ses possibilités de registres, couleurs, timbres, expressions, réveillait les anges et les démons en moi, et j voulais aller jusqu’au bout. Je rangeais ma nouvelle diplôme d’ingénieur et plongea dans le travail avec le groupe Roy Hart Theatre, ou j’ai recu une formation approfondi dans les domaines de la voix et du jeu d’acteur. J’ai commencé à enseiner la voix en 1977.

A partir de la fin des années 80, j’ai commencé à développer mon travail plus dans le domaine du chant et de l’improvisation. Pendant plusiers années, j’ai reçu des cours de chant lyrique, jazz, variétés, improvisation, et ma pédagogie a évolué par l’inclusion des notions plus structurels, dans le travail Roy Hart, traditionnellement empirique.

De 1969 jusqu’à aujourd’hui, la voix a resté mon axe de vie. Mes 40 ans d’e vécu au sein du « Roy Hart » ont étés largement enrichis avec une diversité d’enseignements. J’apprends toujours et je prends plaisir à transmettre aux autres – à les infecter avec le désir de chanter, jouer, improviser, explorer, et surtout avec le désir de construire la voix comme partie intégrale de la vie quotidienne.

La libération de la voix par l’exploration et l’improvisation, et le développement de la voix pour chanter sont les axes principales de mon travail. Je suis un des responsables du Centre Roy Hart, ou j’ensiegne régulièrement.

J’enseigne couramment dans plusieurs régions de la France, dans divers pays d’Europe et occasionnellement aux États–Unis. Je dirige une chorale de musiques du monde ainsi qu’un groupe de jazz vocal. Programme 2010 sur demande.

Le Puech, 30140 THOIRAS,
France
tel: 0033 4 66 61 64 73 / 0033 6 72 71 45 96
e-mail
http://www.dia-pason.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Marianne Le Tron

ws_mariannelethron2

Depuis ma rencontre avec le Roy Hart Théâtre en 1978, la voix est devenue ma compagne de vie, ma toise de travail personnel et artistique, mon inspiratrice .

Au fil du temps et des rencontres (danse, mouvement, chant traditionnel, clown, peinture, écriture, fasciathérapie), j’ai édifié ma propre façon de mettre la voix en travail, en jeu et en création en m’appuyant sur l’héritage inestimable des recherches d’A.W et de toutes celles et ceux qui en sont issus . De la voix chantée à la voix parlée, je suis en contact avec de multiples disciplines artistiques et milieux socio-culturels . Je relie à mon enseignement l’éclairage de l’écoute centrée sur la personne de Carl Rogers .

 

Pour en savoir plus : www.dia-pason.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Ian Magilton

Ian Magilton

Beaux arts à Sunderland et Chelsea Schools of Art.

Membre du Roy Hart Theatre, Londres depuis 1969 et Roy Hart Centre à Malérargues depuis 1974

Impliqué dans presque toutes les productions du Roy Hart Theatre, soit entant que comédien, metteur en scene, scenographer ou éclairagiste. De plus de vingt-cinq productions les plus importants sont :

Direction de Roy Hart dans « Ich Bin » de Paul Pörtner – 1972

Production et mise en scene de l’opera « Pagliacci » de Leoncavallo – 1983

Joué le role de Canio dans la version de Pagliacci qui à gagné l’O.B.I.E. à La Mama, New York – 1985

Joué Captain Ahab dans « Moby Dick » de Melville, PRIX JEAN VILAR au Printemps des Comédiens, Montpellier -1988 Joué Basilio dans  »La vie est un songe» de Calderon de laBarca (2001) et Cotrone dans ‘Géants de la Montagne’ de Pirandello (2002) pour la Compagnie Faux Magnifico, Montpellier, et Jack dans  »And Mary Wept » pour Archipelago Theatre, Durham, Caroline du Nord (meilleur second rôle 2003 © mention honorable) Producteur / mettre-en-scène de l’opéra « Wittgenstein & the Soprano » pour RoyHartTheatrenorway 2009.

Président du CAIRH depuis 2009.

Comédien, mettre en scene, scenographer et éclairagiste en Scandinavie, France et États-Unis.

magilton.net

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Ivan Midderigh

ws_ivanmidderigh

Ivan est né dans le Somerset, en Angleterre. Après avoir terminé ses études à l’École de Waldorf Rudolf Steiner et suivi une formation d’art à Brighton College of Arts and Crafts, il est photographe freelance à Londres pendant les années soixante et rencontre le Roy Hart Théâtre en 1971, en participant au premier « atelier voix » du Roy Hart Théâtre. Ivan déménage en France en 1974 et s’installe à Malérargues avec la compagnie. Son œuvre photographique constitue un véritable patrimoine témoignant de la vie, de l’histoire et des spectacles du Roy Hart Théâtre, en particulier pour les années 1971 à 1986, et plus récemment pour la période 2005 – 2011 (voir la section photo). Il a également été comédien et chanteur dans des spectacles du Roy Hart Théâtre.

En 1986, Ivan s’installe aux USA, où pendant une dizaine d’années, il étudie et enseigne la méthode « Active Communicating », appliquant les enjeux du théâtre au monde des affaires et de l’entreprise : « Pour moi, il n’y a pas de dichotomie entre l’enseignement de la technique vocale du Roy Hart Théâtre et son application aux compétences vocales requises dans la communication au sein d’une entreprise. En effet, j’ai constaté que de nombreux employés d’entreprise se révèlent, en fait, des « artistes » qui ont un travail au quotidien.»

www.corporatescenes.com

Ivan revient vivre en Europe en 1997. Il est Président du CAIRH de 2004 à 2009 et travaille en étroite collaboration avec Jay LIVERNOIS, Directeur du Centre de 2005 à 2010, notamment pour établir un programme de formation professionnelle des enseignants Roy Hart Théâtre. Ivan partage maintenant son temps entre son enseignement de la voix Roy Hart Théâtre en France et son travail de formation en entreprise aux Etats-Unis.

Ivan peut être contacté à l’adresse e-mail.

www.ivanmidderigh.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Noah Pikes

ws_noahpikes

« Je suis né à Londres en 1941. Frustré dans mes tentatives de découvrir un moyen d’expression, ce n’est qu’en 1967 que Roy Hart m’a montré qu’il se trouvait en fait sous mon propre nez : c’était ma voix ! C’est en effet à travers ma voix que j’ai pu m’engager en moi-même de façon créative et explorer les questions existentielles qui me troublaient.

J’ai résidé à Malérargues à partir de 1974, avant de m’installer en Suisse en 1991. En 2004, j’ai investi à nouveau un espace de vie à Malérargues. Durant ces vingt-cinq dernières années, j’ai continué à étudier ma voix, mais aussi le mouvement, le clown de théâtre, le psychodrame, les musiques improvisées, la psychologie archétypale et le shamanisme contemporain. Toutes ces influences se sont synthétisées dans une façon de travailler la voix qui m’est personnelle et que j’appelle « La pleine voix ». Elle consiste en une révision et une amplification des idées importantes qu’exploraient Wolfsohn et Hart. Cette façon d’approcher la voix permet à l’étudiant d’expérimenter un « Tout » qui contient les nombreuses polarités présentes dans notre nature humaine et dans la voix humaine. C’est ce point-là qui m’a semblé le plus intéressant dans ce que j’ai pu expérimenter du travail de Wolfsohn et de Roy Hart, et c’est aussi ce même point qui me motive en tant qu’enseignant. »

Interprète

Noah est l’un des membres fondateurs du Roy Hart Theatre. Il a joué dans des spectacles de ce groupe jusqu’en 1985, et en général, ses interventions étaient surtout musicales. Depuis 1985, il a plutôt pris une direction de soliste : Il tisse ensemble textes, chants, sons vocaux, clown de théâtre, improvisation et compositions, le plus souvent en présence de musiciens.

Enseignant

Depuis 1979, Noah a enseigné largement en Europe. Ces dernières années, il est surtout intervenu en France, en Suisse, en Angleterre et au Brésil. Il travaille en groupe et en individuel avec des personnes d’horizons divers qui sont intéressés par l’exploration et le développement de leur créativité vocale, pour des raisons personnelles et/ou professionnelles. Noah propose effectivement aussi une formation qui vise à l’utilisation de la pleine voix au sein même du milieu professionnel dans lequel évoluent ses stagiaires. Son enseignement se déroule en dialogue continu avec l’élève.

Écrivain

Le livre « Dark Voices: The Genesis of Roy Hart Theatre » écrit par Noah Pikes a été publié en anglais par Spring Journal Books, aux États-Unis, en 2000. Une édition révisée est parue en 2005 et une traduction de ce texte en français sera également bientôt disponible.

On peut commander ce livre en s’adressant directement à Noah Pikes : e-mail.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Renata Roagna

ws_renataroagna

J’ai commencé ma formation en art dramatique, danse et chant à Turin (Italie) avec différentes écoles et formateurs. Certains ont eu une importance fondamentale pour la suite de mon chemin artistique et mes choix de vie, je cite Zigmunt Molik du théâtre Laboratorium de Wroclaw (Pologne) pour mes débuts et ma découverte d’une nouvelle approche théâtrale et vocale.
Il s’agit ensuite du Roy Hart Théâtre pour poursuivre et approfondir ma recherche dans un contexte de vie et de travail enrichissant et collectif.

En 1983 je viens en France et deviens membre de la troupe du Roy Hart, et participe à plusieurs spectacles :
« Cabaret Célestina » conçu et dirigé par Pascale Ben et Ian Magilton
« L’ABC de Notre Vie » dirigé par Robert Harvey
« Les Troyennes » dirigé par Vicente Fuentes

D’autres rencontres m’ont aussi permis de continuer mon chemin artistique : Giovanna Marini, Ida Kelarova, Roberto Caverni …
Professeur au Centre Artistique International Roy Hart, j’anime et dirige depuis 1985 des stages de théâtre et de voix en France et à l’étranger.

Je fonde en 1993 et dirige pendant trois ans, le quatuor vocal a capella L’Endiablada et ensuite le duo vocal a capella lequel produira le disque “Les Dames de Chœur” Amore Amor à la phonothèque Méditerranéenne.

Depuis 1991 je suis comédienne permanente de la compagnie Amadée dirigée par Flavio Polizzy, dans laquelle je participe comme interprète :
La Folle Nuit, Merlin, Les Troyennes,Comme un nuage la nuit, Mia Thalassa, Allée Simple.
J’interviens aussi comme directrice musicale : Béatrice et Francesco, (musique écrite par Giovanna Marini) et co- metteur en scène avec Marie Paule Marthe : Les époux- épouvantails.

Aujourd’hui mon travail et ma recherche artistique se poursuivent :
Je travaille comme interprète dans un projet de musique improvisée « Paysage de Fantaisie »  pour deux voix et percussions avec Denis Fournier percussionniste et directeur du projet et Pascale Labbé chanteuse.

Je donne des stages « Yoga et Voix » avec Maïténa Dinguirard professeur de Yoga.
Je joue le spectacle «  Une vie al dente » mis en scène par Flavio Polizzy et continue les cours de théâtre en milieu scolaire et les cours de chant.

Contact:
e-mail – tel: 0033 – (0) 6 88 04 04 29 – Roy Hart Center Montpellier www.casavoce.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn